Index du Forum
 
 
 
Portail Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

C³ - CubexCursedxCurious - Roman

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le Bar à Picolle -> Détente Diverse -> Mangatitude
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kaengel


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2011
Messages: 563

MessagePosté le: Lun 14 Avr - 18:42 (2014)    Sujet du message: C³ - CubexCursedxCurious - Roman Répondre en citant

CubexCursedxCurious





Auteur : Hazuki Minase
Illustrations : Gatame Sasori
Genre : Fantasy, Drame, Comédie, Action, Ecchi
Format : 17 volumes
Date : 2007 - 2012
Traduction : Anglais >13/17 - En cours. 


Yachi Haruaki est un lycéen qui est immunisé contre les malédictions. Son père Honatsu lui envoie régulièrement des objets maudits pour qu'il en brise les malédictions. Haruaki va un jour recevoir un énorme cube qui une fois la nuit tombée va prendre forme humaine sous le nom de Fear in Cube. Elle est un instrument de torture possédant 32 mécanismes différents pour tourmenter ses victimes.

Que les personnes les plus sensibles prennent la porte de sortie. Sous ses illustrations qui ne payent vraiment pas de mines et ses couvertures de volumes laissant plus imaginer une série full ecchi qu'autre chose, CubexCursedxCurious possède pour personnage principal un foutu instrument de torture qui a fait des milliers de victimes usant de dizaine de possibilités différentes. Et sales surtout. C'est important que ce soit sale. Plongeons donc dans ce roman qui alterne l'action, la comédie, les développements psychologique et quelques scènes ecchi très bien foutu comme c'est rarement le cas.

Histoire d'évacuer rapidement ce qui est mal fait dans cette série de novel, nous pouvons mettre deux points en avant. Tout d'abord le développement des personnages secondaires. Haruaki et Fear sont très bien entourés. Il y a du monde autour d'eux. Mais la qualité principale du novel qui est le développement psychologique de son héroïne devient aussi un défaut dans le sens où peu de temps est accordé aux autres personnages en terme de travail de fond. Leur développement se met en place, mais assez tard dans la série. Par exemple Konoha que l'on pourrait placer en numéro 3 dans l'ordre de présence dans les romans n'est développée qu'à partir du 12 ème volume. Les personnages antagonistes ont tous le droit à leur dramatique histoire qui en font la plupart des psychopathes du titre.



Le second point qui peut difficilement être rangé en tant que qualité est le scénario global. Pas qu'il soit mauvais, mais il a tout à envier quand on voit les scénarios de chaque arc. Quand on sépare les volumes un par un, ou alors deux si jamais c'est un arc en deux volumes nous avons des arcs qui sont vraiment excellent à suivre. Des bons personnages introduits à fumer, des bons rebondissements, des manipulations en veux-tu en voila, tout est nickel.

Néanmoins à part le développement de Fear, le reste des évènements s'inscrit que
légèrement sur une ligne qui partirait du volume 1 pour avancer jusqu'au bout. La présence de trois organisations différentes qui ne sont pas là que pour dégommer le groupe de héros mais qui ont aussi une histoire entre elles rattrapent pas mal le coup.  Nous pouvons aussi regretter les illustrations qui rendent pas forcément justice à ce qui est écrit sur les pages, mais ce n'est pas le plus grave.

Mais parlons donc du positif ! Commençons par l’héroïne. Fear ! Sa seule nature nous donne une très bonne base de développement. Un objet de torture maudit par ses victimes, et qui a acquis sa propre conscience. Sa conscience qui lui donnait du plaisir à torturer tellement de gens qu'il devient difficile de les compter. 32 formes différentes. Que ce soit de la Vierge de fer, une guillotine, un perforateur, un fléau d'armes, une roue... y'a de tout. Le créateur de Fear nous pouvons dire qu'il s'agissait d'un technicien d'une grande qualité et d'une très grande imagination !



Comment cet objet couvert de sang pourrait avoir le droit d'imiter un humain pour connaitre une vie normale ? Comment changer d'un instrument de mort en une personne respectable et aimé de son entourage ? Est-ce nécessaire de changer ? Que faut-il faire pour changer ? Est-il seulement possible d'éliminer une malédiction ? Est-ce qu'elle a le droit de connaitre la joie d'évènements comme Noël ? De participer à des festivals avec tout le monde ? Quels sont ces concepts d'amitié ou d'amour ? Les questions de Fear, ses interrogations seront nombreuses. Et l'auteur va avoir le talent d'utiliser des évènements pourtant ultra clichés dans bien des séries à excellent escient.

Parlons d'un autre excellent point de C³. Les combats. Bordel, si seulement tous les auteurs étaient capable de faire des combats à la manière de Hazuki Minase dans ces romans ce serait quelque chose de génial. Oubliez un protagoniste qui va prendre toute la place pour affronter un adversaire.

Ici un combat boss, c'est un combat contre un boss. Tout le monde à le droit à sa part. C'est du pur combat de groupe qui demande une collaboration exemplaire pour réussir la moindre attaque. Et les personnages ne gagnent pas un timing magique entre eux du premier coup. Ils vont se rater, ils vont fuir, se regrouper, recommencer, se planter, se disperser, se réorganiser, improviser tous ensemble.



On ne se contente pas de taper ici. Ce serait quand même dommage que l'on se retrouve avec comme personnage principal un instrument de torture si tout ce qu'elle savait faire c'était de détruire ce qui se trouve sous ses yeux. Manipuler son adversaire, lui faire ressentir la peur, utiliser des feintes de tarés ou des diversions de kamikazes. Nous avons le droit à tout. Et c'est vraiment bon à voir.

D'autant plus que les combats ont un côté fantastique vraiment plaisant. Les objets maudits ayant tous des pouvoirs particuliers et parfois complètement fumé cela demande de la réflexion afin de pouvoir déterminer le fonctionnement d'un objet vu qu'un adversaire va pas faire la connerie de leur laisser une note avec un topo explicatif sur ses capacités. Les personnages peuvent se planter de façon magistrale les conduisant à une défaite saignante.

C³ n'est pas un simple Light Novel d'action avec un gros développement de son héroine. C'est aussi une comédie, parfois ecchi, parfois romantique. Mais souvent très drôle. Dans ce roman les scènes ecchi sont vraiment très bien utilisée et c'est assez rare pour le signaler. Les situations dans lesquelles va parfois se retrouver Haruaki sont à crever de rire. D'autant plus lorsque nous avons dans la liste des personnages une certaine Kuroe qui est la troll ultime qui va pas hésiter à chercher du matos à blackmail. Au sein d'un même volume on va pouvoir avoir un fou rire alors que l'instant d'avant nous étions dans un moment de très forte tension.



CubexCursedxCurious est un sacré bon Light Novel. Mettant en scène ses combats de façon intelligentes avec une ambiance naviguant entre la noirceur des évènements et les rires, c'est pas le genre de bouquin que l'on regrettera de découvrir.
_________________



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 14 Avr - 18:42 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le Bar à Picolle -> Détente Diverse -> Mangatitude Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-revoltes_Forum created by Edacil
Powered by phpBB © 2013, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com